Comment valoriser le leader en vous : savoir l’être dans tous les domaines de votre vie

Comment valoriser le leader en vous : savoir l’être dans tous les domaines de votre vie

Tous gagnants

Vous êtes dirigeant, cadre, chef de service, commerçant, indépendant, parent, étudiant et faire passer les messages pourtant simples pour vous, paraissent irréalisables pour les autres.

Peut-être avez-vous eu l’impression d’être une personne incomprise ?

De penser que les autres sont en manque de volonté pour vous comprendre, et qu’elles ne font aucun effort.

Ça vous irrite !

Vous pouvez avoir ressenti un peu d’irritation et vous vous dites intérieurement : “quand même, c’est simple ce que je lui demande !”

Il peut s’ensuivre des conséquences invisibles mais non négligeables pour votre système.

De la tension risque de pointer son nez.

. Qui peut être consciente  (vous sentez une réaction dans votre corps), un mouvement que vous faites sans vous en rendre compte, mais que l’autre verra. Un ressenti intérieur, vous indiquera que votre corps subit une légère agression.

. Ou inconsciente (vous avez l’impression de laissez couler), dans ce cas, votre corps encaisse ce qui se passe et surtout il garde en mémoire toutes ces sensations que vous avez ressenties. Il saura vous les faire revivre au moindre cas similaire.

Vous pouvez sentir un mal de crane arriver, des contractions au niveau de votre nuque, votre rythme cardiaque s’accélérer, votre corps se raidir éventuellement, un mal de dos se réveiller. Bien sûr vous n’aurez pas toutes ces réactions en même temps, mais il est possible que vous en cumuliez.

Vous pouvez également laisser exprimer votre exaspération vis-à-vis de cette situation. En déballant à la personne en face de vous, des mots, choisis ou sortis sans contrôle.

Et là !

Pour vous c’est devenu une situation critique, car vous perdez un peu de votre contrôle et surtout de crédibilité envers cette personne. Vous êtes dans une situation délicate, car vous n’arriverez pas à faire passer votre message. Et les conséquences peuvent être variables comme avoir de la frustration, de ne pas atteindre votre objectif et de la colère en ressort.

Vous bloquez tout échange constructif. Et les répercussions sont nombreuses sur un plan émotionnel. Car nos émotions sont notre fil conducteur.

Dans les deux cas, vous perdez vos moyens, et vous produisez l’hormone du stress qui se diffuse dans tout votre corps ; cette hormone, c’est le cortisol.

Cette hormone à dose répétée devient un poison pour votre corps.

Vous devez savoir qu’une impulsion de colère d’une minute, inflige une dose de “poison” à votre corps. Le cortisol à trop haute dose devient destructeur, en commençant à agir sur le physique (avec des contractions) pour suivre avec le mental (enchérissement de colère ou de tristesse).

Et trop de cortisol, sur de longues périodes, c’est d’autres conséquences plus graves pour l’organisme et donc pour vous ; burn-out !

Vous devez le savoir !

Pour 1 minute de colère, votre corps a besoin d’une heure pour l’évacuer de manière naturelle.

Si vous sentez que vous êtes dans cette situation, et bien lisez cet article jusqu’au bout !

Vous aurez des clés pour dupliquer les techniques des plus grands leaders.

Vous vous demandez si cela vaut la peine de faire tant d’efforts pour être un bon leader ?

Et bien voici 4 bonnes raisons qui vont vous convaincre de vous pencher sur la question :

– Aujourd’hui, nous sommes dans une société où tout va très vite et si on passe à côté de quelque chose d’important ; comme un marché mal négocié, il sera très difficile de le renégocier par la suite. Créer du lien avec vos partenaires est essentiel au bon développement de votre activité.

– Quand vous avez des collaborateurs, il est essentiel qu’une confiance s’instaure au sein de l’équipe, afin d’éviter de repartir de zéro à chaque dossier délicat. Vous gagnez un temps plus que précieux. Le temps que vous gagnez c’est du chiffre d’affaires en plus, sans coûts inutiles.

– Quand la motivation des équipes vous permet une augmentation non négligeable de votre chiffre d’affaires, parce que chacun connaît son rôle avec ses aboutissants et que la situation est clair.

– Quand on est indépendant, négocier peut être naturel pour certains et plus délicat pour d’autres. Alors que si vous avez davantage de leadership, votre interlocuteur le sent et sera plus à même de vous écouter et pourquoi pas, signer ! Il vous permet d’acquérir de l’assurance.

Je vous fais confiance vous trouverez bien d’autres avantages à être un leader authentique !

Voici donc comment trouver le leader en vous en 5 étapes simples

Le leadership peu vous paraître difficile, mais nous avons tous un potentiel de leader, il suffit simplement de se poser la question. En quoi je peux être un leader ?

Cependant cela demande quand même de véritables compétences humaines, car un leader, malgré son nom est très souvent derrière, en jouant le rôle de facilitateur pour ses équipes, même envers ses clients.

Vous pouvez même le tester avec vos enfants, croyez-moi ça fonctionne !

En étant un vrai leader, vous obtiendrez bien plus que vous ne pensez, la motivation des personnes qui vous suivent, la confiance des personnes qui vous donnent cette mission, car ils auront identifié votre potentiel de leader.

Vous obtiendrez peut-être d’avantage de liberté dans vos choix de prise de décision.

Étape 1 : imposer par son statut, aïe, c’est mauvais !

Pensez à être un leader non pas par votre titre (dirigeant, manager, entrepreneur, etc) ou votre statut social (parent, enseigant), mais par la façon avec laquelle vous gérer vos relations.

Voici un exemple prit dans le livre de Dale Carnegie “comment trouver le leader en vous” : le président d’une équipe de baseball, faisait faire un tour du stade à un groupe d’enfants. Il les emmena dans différents endroits du stade, mais voilà que le gardien d’un des accès empêche le groupe de passer, il n’a pas reconnu le président du club. Ce dernier aurait pu faire acte de supériorité et lui décliner son identité, car il avait l’autorité nécessaire pour passer, mais il ne l’a pas fait. Il a donc suivi les recommandations du gardien pour passer par une autre porte. Une fois la visite terminée, le président envoya un petit mot au gardien pour lui dire qu’il faisait correctement son travail et le remerciait de ses bons services.

Reconnaître la qualité du travail, quand il est bien fait

S’il l’avait reprit devant le groupe, le gardien l’aurait mal pris et peut-être que la qualité de son travail s’en serait vu dégradée. Mais là, le président le remerciait de la qualité de son travail, et sait que par la suite le gardien le reconnaîtrait et le laisserait passer.

Outil simple à utiliser non ? La reconnaissance du travail correctement exécuté !

Étape 2 : le leadership c’est quoi ?

C’est aider chacun à réussir ce qu’il est capable de faire, établir une vision pour l’avenir, encourager, guider, établir et entretenir des relations réussies.

Même quand le contexte des affaires devient capricieux, quand vous devez gérer les imprévus, quand votre mission exige une souplesse plus grande que vous n’aviez imaginée, c’est là que les talents de leader sont déterminants.

Le poste de manager pourrait bien disparaître !

Le contexte économique évolue et demande aux entreprises de réagir rapidement. Pour cela l’entreprise aura besoin de tous ses collaborateurs, sans exceptions. Les cadres dirigeants ne sont plus les seuls à avoir entre leurs mains le futur de l’entreprise. Il faut mobiliser tous les acteurs de l’entreprise.

Accepter que les idées arrivent des autres

Cela permet d’augmenter les chances de piloter le paquebot et de le faire tourner bien plus rapidement que les autres entreprises. Il y a peut-être un capitaine, mais les moussaillons permettent de le faire avancer et peuvent donner leur avis sur le meilleur chemin à prendre, car ils connaissent mieux le terrain.

Faire confiance aux équipes, c’est le chemin vers la réussite

Les leaders deviennent des facilitateurs pour leur équipe, vers d’avantage de créativité.

Outil utile : une très bonne connaissance de soi pour une meilleure connaissance des autres

Étape 3 : savoir se poser les bonnes questions !

Un leader doit d’abord concevoir une image mentale d’un avenir possible et désirable pour son organisation. C’est cette vision qu’il doit savoir partager afin de la faire valider par le groupe.  Pour davantage d’implication et de motivation.

Un leader doit savoir faire des demandes et se poser les bonnes questions.

Quelles questions !

Quel est le but de cette équipe ?

À quoi sert ce secteur ?

À qui cherchons-nous à rendre service ?

Comment pouvons-nous améliorer la qualité de notre travail ?

Qu’est-ce que le fait de gagner en groupe apporte à chacun ?

Ecouter toutes les réponses

Savoir écouter les équipes permet d’élargir le champ des possibles pour une meilleure atteinte des objectifs.

Savoir accepter des réponses différentes des vôtres

Délicat parfois d’accepter que d’autres trouvent les réponses à nos problématiques. Nous pouvons avoir des conflits avec notre égo. C’est normal !

C’est la richesse du groupe que le leader permet d’exploiter.

Outil simple : avoir une écoute bienveillante

Étape 4 : Soyez vous-même

En imitant les autres, vous n’êtes pas vous-même, et vous n’obtiendrez rien.

Posez-vous cette question :

“Qu’ai-je comme qualités, qui peuvent m’être utiles en tant que leader ?

Et oui ! vous devez trouver vous-même les stratégies qui fonctionnent pour vous. Afin d’être un leader pour les autres, commencez par être votre propre leader.

Vous pouvez utiliser des procédures, dupliquer les stratégies qui fonctionnent, tout en les adaptant à vous-même.

Quelques instants de réflexion !

Avant de dupliquer un plan d’action qui fonctionne chez un leader que vous avez pris pour exemple ou pour mentor, observez sa stratégie qui le guide. Quelles sont ses valeurs, cela peut être l’enthousiasme, l’humilité, la capacité à bien anticiper le changement, l’empathie, le courage, le respect et bien d’autres.

Associez vos valeurs à votre leadership, elles seront vos piliers.

Outil utile : déterminer ses valeurs

Etape 5 : sachez que vos actions ont plus de poids que vos mots

Pour être un leader, vous devez vous mettre à l’action. Vous obtiendrez de biens meilleurs résultat qu’une réunion d’équipe.

Voici l’exemple de Mère Teresa : religieuse et enseignante dans une école pour des enfants issus d’un bon milieu social de Calcutta, elle décida de sortir de son confort. Elle choisit d’allez vers les lépreux des rues. Et permit, avec ses équipes, de soigner plus de 149.000 personnes atteintes de la lèpre en leur apportant des soins médicaux et un amour inconditionnel. Mère Teresa était un leader.

Elle pouvait demander presque tout ce qu’elle voulait.

Pourquoi ?

Parce qu’elle s’investissait dans ses actions, elle avait fait ses preuves en qualité de leader.

Outil fort utile : savoir se mettre en action

Et vous alors !

Je reviens à vous maintenant, j’espère que ces étapes vous permettront de devenir le leader auquel vous aspirez.

Peut-être, pensez-vous, que ce que vous faites est déjà très bien.

Et bien posez la question à votre entourage, en leur demandant d’être honnête avec vous :

“Dis-moi ? Que penses-tu, que je puisse améliorer pour mon équipe ?

Vous pouvez aussi poser la question à vos proches comme vos enfants, car ça marche aussi dans le domaine familial.

Si vous voulez allez plus loin !

Assurez-vous que vos étapes soient :

Spécifiques, (commencez par une mission, un projet défini)

Mesurables dans le temps, (observer comment votre équipe vous voit aujourd’hui et comment vous souhaitez qu’elle vous voit dans les prochaines semaines)

Atteignables, (ayez un objectif simple avec vos équipes, voire même au sein de votre famille, car cette technique est aussi puissante avec vos proches “comme vos enfants”)

Réalisables, (la théorie des petits pas, une petite avancée régulière, vaut mieux qu’une grande avancée, qui va très vite stagner)

– Dans un temps déterminé, (sachez déterminer la date à laquelle vous voulez que votre objectif de leader soit atteint) “d’ici le 15 novembre je serai le leader pour ce projet bien spécifique”

Aujourd’hui vous êtes peut-être en souffrance dans une situation que vous ne voulez plus, et bien en passant à l’action par la technique des petits pas vous deviendrez le leader auquel vous aspirez, et beaucoup de choses deviendront plus simples.

Pas simple au début

Ce ne sera pas simple au début, car vous allez changer certains paradigmes, mais en faisant évoluer votre mindset (état d’esprit), vous deviendrez un leader épanoui, reconnu.

Pensez maintenant à votre première étape.

Si pour vous cette première étape est difficile, sachez qu’il existe des professionnels de l’accompagnement qui seront vous donner l’impulsion vers votre succès.

Qu’allez-vous mettre en place dès aujourd’hui ?

Si vous avez déjà des stratégies de leadership qui fonctionnent bien, et qui vous permettent d’obtenir de bons résultats, vous pouvez les partager dans les commentaires !

Mon prochain article portera sur l’acquisition de techniques pour une meilleure communication.

Pour écrire cet article, j’ai pris pour support le livre de Dale Carnegie “Comment trouver le leader en vous”

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez Gratuitement - 5 techniques infaillibles pour des relations réussies"