C’est quoi vivre le bonheur ?

C’est quoi vivre le bonheur ?

Et si j’investissais sur moi pour m’approcher du bonheur ?

Que vous soyez dirigeant, manager, entrepreneur, salarié, cadre, retraité, vous êtes avant tout des être humains avec leurs forces et leurs fragilités.

Êtes-vous prêt pour le grand saut ?

Le grand saut vers l’inconnu, celui qui vous rapproche du bonheur.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi cette expression à eu un double effet.

Le 1er  saut m’a donné des frissons et de la peur.

Le 2ème fut l’excitation de découvrir de nouvelles choses pour moi.

De me lancer dans une aventure que je ne croyais pas pour moi.

C’est en juillet 2014, alors que je devais aller travailler, j’étais comptable dans une entreprise de plus de mille collaborateurs.

Qu’au moment de me lever le matin, j’ai aperçue une “ampoule” au dessus de ma tête.

La fameuse ampoule des idées.

Je suis restée en questionnement un cours moment.

Et comme au travaille ce n’était pas l’extase, je n’avais aucun plaisir à y aller.

Comme j’entends souvent j’y allais “à RE-CU-LON”.

J’avais même des sensations dans mon corps (un resserrement au niveau de la poitrine), dès que je passais la porte de l’entreprise.

J’avais des escaliers à monter, et à chaque marche, je sentais la tension monter en moi. Pas bon tout ça !

J’ai donc décidé d’approfondir, ce qui venait de se passer.

Et j’ai décidé de me lancer dans la grande aventure du bonheur.

Alors qu’est-ce qui s’est passé et pourquoi c’est la curiosité et l’excitation qui l’ont emporté.

Et bien j’ai beaucoup de chance, car je suis née avec un esprit aventureux et un instinct assez positif.

Mais il n’y a pas que ça, j’ai une passion pour le vivant, végétal, animal et les hommes.

Et sans trop me poser de questions, j’ai agit, j’ai cherché une école pour me former en dehors des heures de bureau.

Ensuite j’ai regardé bien sûr le prix, mais pas seulement.

Est-ce que cette école était en accord avec mes valeurs profondes.

Celles qui m’ont alerté physiquement pour me faire comprendre que je prenais le mauvais chemin, si je continuais celui là. Car je ne l’ai pas dit, mais j’ai fait des malaises dès que j’ai intégré l’entreprise et ils se sont arrêté quand je suis partie de l’entreprise.

Et j’ai agit.

Nous sans craintes, mais je voulais changer mon futur, car mon présent ne me convenais pas du tout.

Et je me suis lancée dans une reconversion professionnelle à l’âge de 43 ans dans une toute autre direction, je me suis orientée vers l’accompagnement des personnes qui veulent agir pour leur bien-être et donner un sens à leur vie, comme moi.

Et même si l’envie et la motivation son là, il faut les conserver, et lever toutes ces barrières invisibles (barrières inconscientes, les croyances limitantes).

J’ai donc commencé ma formation pour devenir “coach”, en octobre 2014, j’ai sauté sur l’opportunité que mon inconscient m’offrait.

Je peux vous dire que cette opportunité inconsciente avait un coût non négligeable.

J’ai investi sur moi-même durant 18 mois, j’ai trouvé la stratégie pour le financement et ainsi accéder à cette formation.

Et vous savez-quoi !

Ce qui est très rigolo, c’est que mon esprit m’aidait vers ma réalisation.

Mon cerveau trouvait les solutions aux différents problèmes que je pouvais rencontrer. Il était mon allié.

Et je suis toujours passée. Car je me suis fait confiance.

Est-ce que c’était raisonnable de vouloir du bien-être et du bonheur ? Alors que j’avais déjà beaucoup !

Et bien je vous réponds que oui, car j’avais du bien-être et du bonheur, mais c’était superficiel.

Je me mentais à moi-même, c’était ce que je laissais paraître aux autres.

A quoi j’aspirais ?

J’estimais que je méritais mieux, je voulais ce bien-être et ce bonheur mieux ancré en moi.

Mais ce changement n’est pas simple, je me suis posée des questions, comme pourquoi vouloir plus de bien-être ? J’avais déjà tant !

Parce que je me suis rendue compte que je devenais aveugle aux belles choses qui m’entouraient, je n’arrivais plus à observer la nature.

j’étais trop souvent irritable, je n’avais plus assez de recul.

Il m’a fallu admettre des défauts ou du moins des choses en moi avec lesquelles je vivais, mais dont je n’avais plus envie.

Il m’a fallu admettre de voir mes amis et mes proches différemment.

Il m’a fallu admettre que je vivais avec des croyances qui me limitaient dans mon chemin de vie, des principes depuis des années que je devais lâcher, qui ne m’étaient plus utiles.

J’ai lâché prise, et j’ai fait le saut, j’ai agit.

J’ai travaillé sur moi, j’ai fait le “ménage” pour obtenir ce que je voulais, et aujourd’hui j’ai fait un petit point avant d’écrire ces quelques lignes, pour rien au monde je retournerai sur le “moi” du passé.

Durant ces deux ans, j’ai réalisé un travail que je n’avais jamais réussi à faire en 10 ans.

Aujourd’hui j’ai un grand plaisir à accompagner des personnes qui sont dans le doute d’elles-mêmes, mais qui décident d’évoluer et de gagner des années précieuses, c’est la seule chose qui a une valeur inestimable LE TEMPS.

Faire des choix de dernière minute !

Par exemple, j’ai décidé cet été, à la dernière minute, de partir avec mes enfants à la mer et de passer du temps avec eux. Car aujourd’hui, j’allie deux choses essentielles dans ma vie. Le plaisir du temps passé avec mes enfants et ma famille et du plaisir à travailler et accompagner des personnes comme vous qui avez décidé de vivre VOTRE AVENTURE.

Et je vous garantie, que vous aussi, quand vous aurez commencé à écrire votre nouvelle aventure celle que vous imaginez depuis très longtemps, trop longtemps, sans trop savoir comment débuter.

Et si vous avez décidé d’enfin lever ces barrières inconscientes, surtout si l’envie et la motivation son là, alors banco !

Si vous n’arrivez pas à le faire seule, de nombreux coachs de vie ou business pourront vous accompagner vers ce chemin, qui donne un sens à la vie.

Et j’ai envie de vous partager la confiance en soi que j’ai acquise en moi, pour la confiance que vous allez acquérir en vous pour VIVRE VOTRE MERVEILLEUSE AVENTURE.

Il est possible que vous soyez juger à vouloir bouger, voir freiner, ce sont les personnes qui aimeraient vivre ce que vous vivez.

Analysez bien leur propos, mais surtout garder la motivation pour faire vivre vos rêves.

Sachez que ça vaut la peine de vivre ses rêves.

Vous pouvez faire un test, c’est un premier entretien sans engagement pour faire votre grand saut.

Si vous êtes intéressé pour découvrir la puissance de l’accompagnement cliquez sur ce lien pour prendre un premier contact, laissez-moi votre téléphone, vos disponibilités et votre projet, je vous rappellerai très rapidement.

Car le temps est la seule ressource qui une fois consommée, ne se représentera pas, elle est passé, “c’est votre passé”.

Donc si vous voulez améliorer votre futur, agissez au présent et cliquez sur ce lien pour prendre contact.

Je souhaite vous faire passer ce petit message,

Si vous attendez un miracle il arrivera peut-être, mais si vous êtes prêt à faire le grand saut votre bonheur arrivera plus rapidement.

Comme l’a écrit Confucius : “Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson”

Et bien moi je vous écris : Quand vous voulez être heureux, mieux vaut utiliser votre puissance intérieure, que d’aller chercher votre bonheur au travers des autres”

Je vous dis à très bientôt.

En attendant prenez soin de vous !

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les commentaires sont clos.

Recevez Gratuitement - 5 techniques infaillibles pour des relations réussies"